L’Abbaye d’Arthous

Située à Hastingues, l’abbaye d’Arthous garde des vestiges de ses fondations du XIIe siècle et de ses multiples vies. Un site riche d’Histoire, restauré et ouvert aux visites toute l’année.

 

Histoire et évolution de l’Abbaye d’Arthous

L’Abbaye d’Arthous vaut le détour de par sa localisation : elle se situe au croisement des Landes et du Pays basque, un emplacement né d’une stratégie d’unification lors de sa construction au XIIe siècle. Initialement, l’abbaye avait effectivement une fonction d’évangélisation des différentes communes avoisinantes. Par la suite, elle a rempli un rôle de pourvoyeur économique des différents prieurés et hôpitaux.

Partiellement détruite lors des Guerres de religion entre 1523 et 1571, l’abbaye d’Arthous perd par la suite son aura locale. Lors de la Révolution française, elle décline jusqu’à servir de grange pour les communes avoisinantes. Il faut attendre 1964 pour que le département des Landes entame sa restauration. Les ailes conventuelles sont restaurées, ainsi que la façade de l’église.

L’ensemble de l’abbaye est classé monument historique en 1969 et abrite aujourd’hui un musée d’archéologie ainsi qu’un département de recherche et de découverte sur le patrimoine.

Abbaye d'Arthous

Architecture de l’Abbaye d’Arthous

L’abbaye d’Arthous n’a gardé qu’une partie de sa structure d’origine. Cependant, certains de ses éléments représentent un intérêt historique, à commencer par la façade de l’église, ornée de sculptures de personnages médiévaux et d’animaux fantastiques.

Autre espace intéressant, les bâtiments conventuels, restaurés par le département, qui permettent de découvrir l’espace de vie des chanoines de l’époque.

 

Visiter l’Abbaye d’Arthous

L’abbaye d’Arthous comporte plusieurs espaces : un espace de recherches archéologiques, un musée et un parcours ouvert aux visiteurs, qui retrace l’histoire mouvementée de l’abbaye : l’itinéraire vous fait remonter les cellules restaurées des chanoines en déroulant les 800 années du lieu, depuis sa construction au quotidien des chanoines en passant par ses différentes fonctions, puis sa restauration finale. Des maquettes et des bornes interactives permettent de rendre le parcours ludique pour tous les âges.

 

Si l’archéologie vous intéresse, rendez-vous dans la partie musée de l’abbaye, située dans la chapelle privée et la salle du trésor. Ici, des sculptures de chevaux sont exposées, datées de l’ère paléolithique.

Enfin, des expositions et ateliers sont proposés tout au long de l’année pour perpétuer la mémoire du lieu et voyager dans le temps avec contes, créations d’artistes en résidence et stages créatifs.

Mis à jour le

Précédent : Le Lac d’Arjuzanx | Suivant : Le lac de Léon